Accueil > Instrumentation > Parc de Gravimètres relatifs



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Parc de Gravimètres relatifs

Le parc de gravimètres relatifs de l’INSU comporte actuellement quatre instruments de type Scintrex CG5 et un CG3-M (ancienne génération). Sur ces cinq instruments, deux CG5 accompagnent les gravimètres absolus nationaux FG5 basés à Strasbourg et Montpellier et les trois autres sont à la disposition de l’ensemble de la communauté scientifique française. Ces derniers sont basés à l’observatoire de Saint Maur les Fossés, ils sont gérés et maintenus par l’Institut de Physique du Globe de Paris.

Le parc est utilisé par différents groupes en France : on peut citer notamment les équipes de Orléans, de Clermont-Ferrand (OPGC), de Toulouse (BGI), de Rennes, Paris 6, de l’IPGP, L’EOST, Montpellier ... Il est également utilisé pour des campagnes ou des observations en commun avec l’IRD, l’IGN, le BRGM, l’Observatoire de Paris et à l’étranger avec l’Observatoire Royal de Belgique.

L’utilisation des gravimètres relatifs du parc recoupe notamment les thèmes suivants :

Etudes des variations spatiales de la pesanteur (levés gravimétriques et microgravimétriques).
Contributions à la réalisation de réseaux fondamentaux.
Quantifications des transferts de masse associés aux processus volcaniques ou hydrologiques (réseaux de répétition).
Rattachements gravimétriques.
Mesure des effets de surcharge océanique.

Nouvel article

par lemoigne - publie 3 janvier 2011